Reims, « Terre de Jeux » 2024

La ville de Reims vient de recevoir le label « Terre de Jeux 2024 ». Destiné à transmettre les « émotions » des Jeux, il vise également à modifier les comportements des Français en intégrant davantage de sport dans leur quotidien.

Type d'évènement

Sport

Reims, 20 novembre 2019. Tony Estanguet, président du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 révèle le nom des premières communes françaises ayant obtenu le label « Terre de Jeux 2024 ». Parmi celles-ci : la candidature de Reims est retenue. Une très bonne nouvelle qui vient appuyer un engagement pour la ville des sacres : la mise en place ou le déploiement des programmes liés au sport.

Au-delà de cet engagement, le label « Terre de Jeux 2024 » sera articulé autour de trois grands objectifs communs à toutes les villes labellisées : faire vivre les émotions du sport et des Jeux à leur population, mettre davantage de sport dans le quotidien mais aussi animer et faire grandir la communauté Paris 2024 sur tout le territoire.

Un coup de projecteur pour Reims et toutes les collectivités qui, pour la première fois  dans l’histoire des Jeux Olympiques, bénéficieront d’une identité visuelle exclusive et d’outils de communication qui feront rayonner leur territoire respectif.

DES ATHLÈTES EN TERRES RÉMOISES ?

Cette labellisation permet de candidater pour intégrer la liste officielle des centres de préparation aux Jeux, qui pourront accueillir des délégations étrangères pendant la durée de l’olympiade 2020- 2024.

Les Centres de préparation aux Jeux sont référencés via un catalogue mis à disposition des 206 comités nationaux olympiques et 184 comités nationaux paralympiques du monde entier, lesquels pourront choisir un centre  référencé pour y faire venir leurs athlètes.

Ce catalogue sera porté aux comités dès juillet 2020, pendant les prochains Jeux de Tokyo. À Reims, les sites candidats sont : le complexe René-Tys, le stade Auguste-Delaune, le stade George-Hébert, le stade Louis-Blériot, le parc de Champagne, le complexe aqualudique et l’Arena.

UN LABEL PEUT EN CACHER UN AUTRE

Outre « Terre de Jeux 2024 », il existe un autre label, « Génération 2024 » émanant, lui, du ministère de l’Éducation nationale, et ayant pour but de généraliser la pratique sportive chez les jeunes et développer les passerelles entre le monde scolaire et le mouvement sportif.

À Reims, le label a déjà été obtenu par quatre établissements, huit pour le Grand Reims, et la collectivité s’est engagée à accompagner les établissements scolaires en ce sens.

Après avoir accueilli la Coupe du Monde Féminine de football puis le Tour de France l’an dernier, la cité des Sacres compte désormais bien profiter du passage de la flamme olympique à Paris en 2024 pour transporter jusqu’en terres champenoises toute l’effervescence des Jeux.