Comment traiter les corps gras présents dans les eaux usées ? la problématique est récurrente pour les stations d’épuration. La gestion de ces déchets est désormais traitée dans celle de Reims via un processus dit de saponification.

Développement Durable, Gestion des déchets

Au quotidien, de nombreuses matières grasses - notamment alimentaires - sont évacuées dans les eaux usées. Elles s’accumulent et deviennent une source de pannes
matérielles dans nos stations d’épuration et posent des difficultés de biodégradation. Ces déchets inhérents à nos habitudes journalières seront désormais traités de façon plus optimisée dans les différentes stations d’épuration du Grand Reims. C’est dans celle située à Saint-Brice-Courcelles que sont actuellement installées les deux cuves permettant le nouveau process.

L’étape de saponification s’incorpore dans le parcours de traitement traditionnel, entre la phase de dégraissage et celle du traitement biologique. Une cuve est dédiée aux corps gras récupérés des eaux usées de Reims et de sa périphérie. L’autre servira à recueillir les corps gras des autres stations d’épuration du territoire, déposés par camion.

Une fois isolées dans ces cuves, les graisses seront mélangées à de la soude dont le pH est contrôlé. Des bactéries sont ensuite incorporées à ce mélange épaissi. Grâce à ce traitement biologique, les corps gras disparaissent, assimilés par les bactéries.

Consommant peu d’énergie, ce nouveau système vise aussi une optimisation des coûts de traitement.

Le saviez-vous ?

Jetée dans les canalisations, l’huile peut figer et boucher vos tuyauteries. Les huiles usées (huiles de friture, reste d’assaisonnement...) ne doivent donc pas être écoulées dans les éviers de vos habitations mais apportées en déchetterie pour être traitées. Idem pour les déchets ménagers spéciaux, comme les huiles de vidange, qui trouvent leur place dans l’une des 21 déchetteries du territoire.

Dernière mise à jour : 06 mai 2024

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?